En savoir plus sur l’écoute

Mieux vivre le deuil

« Entendre » est une faculté innée. « Écouter » cependant est un art qui se développe par l’apprentissage de connaissances, de techniques et de postures, ainsi que par l’expérience. Dans ce petit guide, nous passons en revue les maladresses les plus courantes et leurs possibles effets indésirables afin de conscientiser notre façon d’écouter et de la faire progresser.

Pour certains, vivre avec la solitude est un état permanent. Pour d’autres, il s’agit plutôt d’épisodes passagers. Dans un cas, comme dans l’autre, quand la présence de la solitude se fait trop lourde et qu’on souhaite l’apprivoiser, il est bon d’avoir quelques ressources à sa portée. Parmi les plus accessibles, tant d’un point de vue pratique que psychologique, il y a les centres d’écoute qui offrent une écoute téléphonique empathique, gratuite et confidentielle. Un support pour apprivoiser la solitude.

 

QUELLES SONT LES QUALITÉS D’UNE PERSONNE QUI ÉCOUTE BIEN?

Nous sommes partis à votre rencontre afin d’entendre ce qui caractérise les personnes qui offrent une bonne écoute. Avoir une attitude d’ouverture, écouter sans interrompre, suivre le rythme de la personne qui se confie, oser les silences, faire preuve d’empathie … sont autant de qualités qui ressortent de vos propos. Dans la deuxième partie de la vidéo, découvrez les qualités que nos écoutant bénévoles mettent à votre disposition lorsque vous appelez, gratuitement et en toute confidentialité, sur nos lignes d’écoute.

 

UNE ÉCOUTE SIGNIFICATIVE QUI VOUS A MARQUÉ(E) – TÉMOIGNAGES

Une mère qui est pleinement présente et capable d’écoute lorsque son enfant en a besoin; des amis qui se confient et s’offrent de l’écoute active; avoir un entourage qui peut nous accueillir lorsque l’on a vécu un événement marquant (positif ou négatif) et qu’on souhaite partager ses émotions, briser sa solitude ou pousser sa réflexion plus loin… sont autant d’exemples que vous nous avez partagés. Si vos proches ne sont pas disponibles ou pas outillés pour vous écouter, sachez que plus de 1000 bénévoles sont formés à l’écoute active et disposés à recevoir votre appel.

COMMENT VOUS SENTEZ-VOUS APRÈS VOUS ÊTRE CONFIÉ(E)?

Se sentir soulagé(e), accueilli(e) compris(e) et/ou validé(e) dans ses émotions; se sentir moins seul(e), en confiance et/ou en sécurité… sont autant de bienfaits que l’on peut ressentir après avoir reçu une écoute attentive et empathique. Cette dernière aide à cheminer et à trouver ses propres solutions.

QUAND DEVRAIT-ON APPELER UN CENTRE D’ÉCOUTE?

Quand on n’a pas d’écoute disponible dans son entourage, quand qu’on souhaite se confier de façon anonyme, quand en ressent de la détresse, quand on a besoin d’une écoute empathique, dénudée de jugement… Dans les faits, toutes les occasions sont bonnes pour appeler un centre d’écoute; que ce soit pour partager une bonne ou une mauvaise nouvelle, pour ventiler des émotions inconfortables, ou encore pour briser sa solitude et avoir un contact humain. En cas d’urgence, le numéro 911 est disponible et en cas de crise suicidaire, le numéro 1866 APPELLE est à votre disposition. L’info social quant à lui est accessible via le 811.

COMMENT PERCEVEZ-VOUS LES SERVICES D’ÉCOUTE TÉLÉPHONIQUE?

Leur existence est importante! Tout le monde peut en avoir besoin un jour ou un autre. L’écoute est disponible de façon immédiate, gratuite et confidentielle. Certains centres offrent même une écoute empathique liée à des thématiques précises telles que l’identité sexuelle, l’immigration, un problème de santé spécifique ou encore les réalités liées à son âge. Les lignes d’écoute contribuent au bien être psychologique des citoyens. Parfois, un simple appel constitue un grand pas pour prendre soin de soi.

Mieux vivre le deuil

L’Association des centres d’écoute téléphonique du Québec (ACETDQ) est allée à la rencontre d’Alain Goulet, ancien directeur général du centre d’écoute, de deuil et de prévention suicide de Beauce-Etchemins, afin de parler d’écoute et de deuil. Dans un premier temps, nous définissons ce qu’est un deuil. Ensuite, nous évoquons quatre mouvements qui accompagnent toute forme de séparation. Enfin, nous concluons sur le rôle bienfaisant de l’écoute active face à toute personne vivant un deuil.